hacklinkseo.net - Ressources et information concernant hacklinkseo Resources and Information.

hacklinkseo.net

Renew Now

L'Université de Bondoukou en construction

 

Le PDU est une initiative du gouvernement ivoirien mise en place en 2014 pour accélérer le développement des investissements en milieu universitaire pour plusieurs raisons. D’abord l’effectif grandissant du nombre d’étudiants qui sollicitent les établissements publics pour faire leurs études supérieures. Aujourd’hui sur un effectif global d’environ 250 000 à 300 000 étudiants nous recevons chaque année ... Lire la suite 

 

RECRUTEMENTS PDU 2022 (FIN)

VISITE DU CHANTIER DE L'UNIVERSITE DE BONDOUKOU PAR LE MINISTRE

 

TELECHARGER LA PLAQUETTE        LA REVUE DE PRESSE       REGARDER LA VIDEO

                                                                                                           

ACTUALITES
Les députés de la Commission Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement ont adopté le mardi 06 décembre 2022 à l’Assemblée nationale la nouvelle loi relative à l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Professeur Adama Diawara, devant les parlementaires, a soutenu dans son exposé des motifs que la nouvelle loi est un cadre juridique qui permet de relever un certain nombre de défis qui se pose au sous-secteur Enseignement supérieur et Recherche scientifique. « Notamment , l’interdépendance entre le couple Recherche et Innovation et sa matrice qui est l’Enseignement supérieur. Ensuite l’augmentation ou le renforcement de l’autonomie à la fois administrative et financière des structures de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’amélioration de leur système de gouvernance », a indiqué le ministre Diawara. Poursuivant, il a également fait savoir que la nouvelle loi va permettre de résoudre les problèmes systémiques qui se posent au sous-secteur à savoir entre autres l’insuffisance de la capacité d’accueil dans le Supérieur public, le manque d’enseignants dans certaines spécialités, la faiblesse du rendement interne, la faiblesse du rendement externe, l’insuffisance du financement de l’Enseignement supérieur, des transferts sociaux, la faible valorisation économique des résultats de la recherche et le sous financement de la Recherche. « Le présent projet de loi, grâce aux nombreuses réformes qu’il contient, attend apporter dans le fond, les réponses appropriées et durables aux problèmes de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en vue de leur permettre de jouer pleinement leurs rôles depuis l’acquisition des connaissances de compétences et de l’innovation au profit des besoins sociaux économiques et globaux », a-t-il déclaré. Et d’ajouter que « le projet de loi renforce l’autonomie et améliore la gouvernance des établissements publics à caractère administratif, social, culturel et environnemental que constituent les structures de l’Enseignement supérieur , de la Recherche et de l’Innovation nommés établissements publics administratifs à caractère scientifique et technologique » Cette loi va abroger ainsi la loi du 16 septembre 1995 modifiée par celle du 17 septembre 2015, qui, selon le ministre Adama Diawara , comporte deux insuffisances majeures. « Elle n’a pas pris en compte le volet recherche, elle n’a pu mettre en interdépendance le couple recherche, innovation et sa matrice Enseignement supérieur. Elle ne correspond plus aux enjeux et exigences aujourd’hui spécifiques à l’Enseignement supérieur, à la Recherche et à l’Innovation », a-t-il expliqué.   [...]
  Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara, était à l’Université de San Pedro, le 15 janvier. Il est allé constater l’état d’avancement de la première phase des travaux de cet établissement public. A l’issue de la visite des chantiers, il a annoncé que la fin de cette phase est prévue à mi-avril. «Après avoir fait une visite des chantiers, je vais rendre compte à ma hiérarchie, le Président de la République, Alassane Ouattara et le Premier ministre, Patrick Achi. J’avoue que je suis satisfait de ce que j’ai vu. A ce rythme, les délais seront tenus», s’est réjoui le Pr Adama Diawara. Il s'agit, entre autres, de la qualité des infrastructures en cours de réalisation, la construction de la cité universitaire, la scolarité, la bibliothèque et les bâtiments des Ufr. Les travaux en partie achevés dont les infrastructures accueillent les premiers étudiants concernent, notamment, le bâtiment principal de l’administration, le restaurant universitaire moderne, un amphithéâtre de 500 places et deux autres de 250 places, le centre de santé, des salles de travaux dirigés (Td). La cité universitaire, le bâtiment de la bibliothèque et autres édifices sont toujours en chantier. Le premier responsable de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué que cet établissement est un pôle universitaire thématique avec des formations innovantes dans quatre Unités de formation et de recherche (Ufr), à savoir l’Ufr sciences de la mer, l’Ufr agriculture, ressources halieutiques et agro-industriel, l’Ufr logistique, tourisme, hôtellerie et restauration et l’Ufr sciences de la santé. L’université de San Pedro a accueilli sa première promotion d’étudiants d’un effectif de 380 bacheliers nouvellement affectés au titre l’année académique 2021-2022, consacrant l’ouverture de ce nouvel établissement public de l’enseignement supérieur. Cette université possède également en son sein une école préparatoire et deux grandes écoles d’ingénieurs, à savoir l’école de construction navale et celle de bâtiments et travaux publics. visite du a l'université de San Pedro. (ph: J. Kouadio) La visite du ministre à l’université de San Pedro a également consisté à évaluer le niveau des étudiants en classe préparatoire. « C’est pourquoi j’ai dû donner un cours de physique sur la mécanique du point. Les étudiants ont fait le bilan de ce qu’ils ont appris. Je constate que le niveau est assez bon », a-t-il assuré. Reconnaissant qu’avec la qualité des enseignants que ces préparatoires possèdent, il en sortira de bons ingénieurs. «L’université de San Pedro doit représenter l’université de demain en Côte d’Ivoire», a souhaité le Pr Diawara, promettant qu’elle sera un centre d’excellence adapté aux besoins socioéconomiques et à l’évolution du temps. Rappelons que la construction de l’Université de San Pedro, dont le président est le Pr Méké Méité, vise à augmenter la capacité d’accueil des universités publiques et à faire face au nombre de plus en plus croissant de bacheliers, mais aussi à développer des offres de formation adaptées aux besoins de l’économie nationale. Bâtie sur une superficie de 302 hectares, elle recevra, à terme, 20 000 étudiants en quatre phases de développement. Les sciences de la mer, la construction navale, l’agro-industrie, les bâtiments et travaux publics, la logistique, le tourisme et les ressources halieutiques y seront développés comme thématiques de formation. La pose de la première pierre de l’université de San Pedro a été effectuée par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le 30 novembre 2018.   Source: https://www.fratmat.info/article/217907/societe/universite-de-san-pedro-le-ministre-adama-diawara-annonce-la-fin-des-travaux-de-la-premiere-phase-a-mi-avril [...]
Le Golden Hôtel Palace de Grand-Bassam abrite depuis le 15 mars 2022, Un séminaire de formation de renforcement de capacité organisé en deux sessions par le Programme de Décentralisation des Universités (PDU) portant sur les procédures de passation des marchés publics en Côte d’Ivoire. Présidé par Professeur OUATTARA, Directeur de Cabinet Adjoint, représentant Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Professeur Adama Diawara et marqué par la présence effective du conseiller technique du MESRS, des Présidents d’Universités, des Directeurs de CROU, représentant du DCF, BNETD… et le personnel du PDU dirigé par Monsieur le Coordonnateur, Macky DEMBELE ; Le séminaire a pour objectif de permettre aux participants de maitriser les procédures de passation des marches publics en Côte d’Ivoire, mais plus spécifiquement I) maitriser les étapes de la passation des marchés, II) Appréhender les documents régissant les marches publics et III) obtenir une vision claire de la règlementation des marchés publics. La formation scindée en sept modules est assurée successivement par Maitre Serres François (Avocat International) et Dr Bilé Vincent (Secrétaire General Adjoint à l’ARMP). Rappelons que le PDU a pour mission I) d’accroitre les capacités d’accueil des structures publiques de l’enseignement supérieur, décongestionner les universités et grandes écoles publiques, II) d’améliorer le niveau de l’enseignement supérieur, rapprocher les universités de la population, et III) d’offrir une formation répondant aux besoins de la société et d’impacter sur le développement local. Les lampions s’éteindront sur le premier séminaire de l’année le 25 mars 2021.   [...]
PHOTOS DU SEMINAIRE DE FORMATION SUR LES PROCEDURES DE PASSATION DE MARCHES DU PDU
MARCHES
  • AVIS DE PRE-QUALIFICATION : Travaux de construction de l’université de d’Odienné-Tranche 1 " Télécharger  le document"

  • Projet d'appui au Developpement de l’Université d’Odienné  -- Avis General de passation de Marchés (AGPM) Télécharger  le document"

  • Sélection d’un cabinet pour l’Audit Financier du Projet d’Appui au développement de l’Université d’Odienné Télécharger  le document"

  • Sélection d’une firme de consultant pour la détermination des équipements scientifiques de laboratoire et la supervision de leur installation dans le cadre de la construction de la première tranche de l’université d’Odienné " Télécharger  le document"

  • Sélection d’une firme de consultant pour i) l’Assistance à Maitrise D’Ouvrage, ii) la direction et le contrôle des travaux, l’appui aux opérations d’entretien et de maintenance dans le cadre de la construction de la première tranche de l’université d’Odienné  Télécharger  le document"

     

     

     

 

 

Close
Show Buttons
Hide Buttons